Vidéos

Ici vous pouvez découvrir nos vidéos des cours et ainsi vous faire une idée de notre pédagogie


01 éric Bach par kinesio-iek


MOV00780
envoyé par kinesio-iek


MOV00806
envoyé par kinesio-iek

Comprendre la kinésiologie

HISTORIQUE

La kinésiologie qui étymologiquement signifie étude du mouvement,
du grec kinésis « mouvement », est née au XXe siècle aux Etats unis.
Cette nouvelle science est le fruit de recherches croisées sur la physiologie
à l’occidentale et sur l’énergétique chinoise qui ont suscité une étonnante
floraison de nouvelles connaissances.
Voici, en quelques dates, les étapes d’une évolution qui, de chercheurs en
chercheurs, a conduit à considérer l’énergie vitale comme la clef de l’être humain,
sur le plan physique comme sur le plan mental. La kinésiologie a pour objectif
de permettre à chacun d’atteindre cet « état complet de bien-être physique, mental
et social » qui correspond à la définition même que l’OMS donne de la santé.

1930

• Un osthéopathe, Chapman, étudie le flux lymphatique et établit une
correspondance entre des points réflexes et des fonctions organiques
(les points réflexes de Chapman).

• Un chiropracteur, Benett, s’intéresse au flux sanguin et établit
une liste de points réflexes qui stimulent le flux sanguin vers l’organe
associé (les points réflexes de Benett).

1932

RW Lowett, orthopédiste de Boston, spécialiste de la polio, invente
un test musculaire quantitatif destiné à évaluer la force du muscle.

1960

Le Dr. George Goodheart, chiropracteur à Detroit, découvre une relation
directe entre la faiblesse musculaire et l’état de stress. Il établit une
corrélation spécifique entre les points réflexes de Chapmann et de Benett
et le verrouillage musculaire. Il met alors au point un test musculaire
qualitatif (le test musculaire kinésiologique) qui sert de feed back pour
évaluer l’intégrité énergétique des différents systèmes. Cela le conduit
à s’intéresser aux méridiens, clés de la médecine chinoise depuis plus
de trois millénaires.
En 1966 , il publie un ouvrage de recherche sur le renforcement des
muscles par la stimulation manuelle des points d’acupuncture.
La Kinésiologie Appliquée était née.

APRÈS G. GOODHEART, DES DÉCOUVERTES EN CASCADE
DANS LES ANNÉES 1970

• Le Dr. John Thie, chiropracteur, développe, à partir de la Kinésiologie
appliquée, une méthode originale Touch for Health (TFH) qui permet
d’évaluer l’état d’équilibre de chaque méridien. Il en fit un outil familial
d’harmonisation et de prévention. Une autre forme de kinésiologie,
consacrée au mieux-être, était lancée. Le succès fut immense
et aujourd’hui, des millions de gens, dans plus de 80 pays,
ont recours à cette méthode.

• Le Dr. Paul Dennison, spécialiste des problèmes d’apprentissage au
travers de la coordination cérébrale, met au point l’Edu-Kinésiologie et
crée la méthode Brain gym qui stimule la fonction cérébrale intégrée.

• Gordon Stokes, Candace Callaway et Daniel Whiteside, bâtissent un
concept original qu’ils appellent One brain kinesiology, particulièrement
efficace pour les problèmes d’apprentissage et le stress émotionnel.

DANS LES ANNÉES 1980

• Le Dr. Alan Beardhall s’appuie sur des études cliniques pour définir
le concept de Biocomputer.

• Le DR. Wayne Topping, à partir du Touch for Health de John Thie et
de la biokinesiology, met au point une approche originale qu’il nomme
Wellness kinesiology. Cette kinésiologie du bien-être s’appuie sur une
large palette de techniques pour aider le corps à se libérer de son état
de stress et retrouver l’équilibre énergétique.

• Richard Utt construit un modèle basé sur les travaux du physicien
David Bohm et du neuro-scientifique Karl Pribram. Le Seven Element
Hologram est un système kinésiologique qui s’est structuré en
établissant une corrélation profonde entre la loi des Cinq Eléments
de l’acupuncture chinoise et la physiologie occidentale.
Science en plein développement, la kinésiologie permet l’accès
à ce qui, dans un être humain, peut avoir un impact sur l’équilibre
énergétique. Elle rencontre un succès continu et croissant dans
le monde entier et représente certainement une voie d’avenir.

L’équilibre énergétique et l’apport

de la kinésiologie
Le bien être physique et moral de chaque individu repose sur une
circulation constante et régulière de l’énergie vitale dans l’organisme.
Une trop forte accumulation d’énergie dans un organe ou une partie du corps
est tout aussi dommageable à l’organisme qu’un niveau trop faible d’énergie.
Les blocages d’énergie provoqués par des stress, se trouvent
à l’origine non seulement de troubles organiques mais de perturbations cognitives
et comportementales. La kinésiologie représente une approche de l’être humain
très semblable à celle de l’énergétique chinoise.

La triade en énergetique

Dans la kinésiologie, l’être humain est considéré comme une unité
fonctionnelle subdivisée en trois domaines interdépendants :

• Le domaine structurel (les muscles, les tendons, les ligaments,
les os et les articulations)

• Le domaine chimique (les processus biochimiques se déroulant
à l’intérieur du corps)

• Le domaine mental (les pensées, les sentiments et les conceptions
personnelles).

Le triangle équilatéral symbolise l’équilibre énergétique, clef de
la bonne forme. Toutes les perturbations qui affectent l’un des domaines se répercutent immédiatement sur les deux autres.

Accueil | Contact/liens | Admin
© IEK - Site propulsé par Mieux-Etre.org - Graphisme : Christine Baille